top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteursophieboens

Voilà pourquoi il faut écrire à la main, selon les scientifiques !

Contrairement à l'écriture numérique, l'écriture manuscrite produit des effets bénéfiques au niveau cérébral.

L'avènement du numérique a-t-il signé la fin de l'écriture manuscrite ? À en croire un sondage publié par Otypo, site spécialisé dans la gravure, la signalétique et l'impression, et réalisé par l'Ifop en mai 2023, les Français délaissent bien l'écriture à la main. 78% des personnes interrogées disent moins écrire à la main qu'il y a dix ans et 55% avouent désormais utiliser le clavier plutôt que le stylo pour écrire au quotidien. Si l'écriture à la main n'est plus systématiquement privilégiée, c'est notamment en raison d'"une véritable perte du prestige de l'écriture" liée à l'essor des nouvelles technologies, explique Laurence Pierson, graphopédagogue interrogée par Le Figaro Étudiant. "L'utilité de l'écriture n'est plus la même. Auparavant, elle avait un côté pratique. Aujourd'hui, ce qui est pratique, c'est d'écrire sur l'ordinateur", souligne-t-elle.

Mais c'est aussi, et surtout, parce que la maîtrise de l'écriture manuscrite décline, d'après la  graphopédagogue. Selon elle, il y a trois raisons à ce phénomène, à commencer par le fait que les jeunes y consacrent de moins en moins de temps. "Le nombre d'heures destinées à l'apprentissage de l'écriture manuelle à l'école a reculé au fil des années", indique-t-elle. Cela s'ajoute à un manque de formation des enseignants sur cette question. "Nous n'avons aucun cours sur comment apprendre à écrire à un élève", déplore-t-elle. C'est d'ailleurs ce qui l'a poussée à enseigner la pédagogie de l'écriture, un métier encore peu réglementé : "Ce manque de maîtrise a des conséquences en cascade sur les études des jeunes".

L'écriture manuscrite est en effet bien plus qu'un simple moyen de communication pour le cerveau. C'est en tout cas ce que révèlent des recherches en psychologie cognitive et en neurosciences, notamment celles menées par l'équipe d'Audrey van der Meer, neuroscientifique à l'université norvégienne des sciences et des technologies. Les résultats obtenus par les scientifiques démontrent, entre autres, que l'écriture manuscrite engendre une activité cérébrale plus favorable à l'apprentissage.

Pour réaliser cette étude, les chercheurs ont observé douze enfants et douze jeunes adultes, à l'aide d'électro-encéphalogrammes (EEG), réalisés avec plus de 250 électrodes captant l'activité électrique du cerveau lors d'une séance d'écriture manuscrite. L'activité neuronale observée a montré que "les mouvements délicats et finement contrôlés de l'écriture manuscrite contribuent aux schémas d'activation cérébrale liés à l'apprentissage", expliquent les chercheurs. Autrement dit, les scientifiques ont constaté qu'enfants et adultes apprennent et mémorisent mieux en écrivant à la main que lors d'une séance d'écriture au clavier.

"L'utilisation du stylo et du papier donne au cerveau plus de 'crochets' pour accrocher vos souvenirs. L'écriture à la main crée beaucoup plus d'activité dans les parties sensori-motrices du cerveau. De nombreux sens sont activés lorsque l'on appuie le stylo sur du papier, que l'on voit les lettres que l'on écrit et que l'on entend le son que l'on fait en écrivant. Ces expériences sensorielles créent un contact entre différentes parties du cerveau et l'invitent à l'apprentissage. Nous apprenons mieux et nous nous souvenons mieux", a résumé la scientifique Van der Meer dans un communiqué. Néanmoins, ni elle ni Laurence Pierson ne renient les aspects positifs des nouvelles technologies. Elles estiment, en revanche, que l'apprentissage de l'écriture manuscrite doit être conservé.

Camille Pineau (le Figaro étudiant 15 03 2024)



0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Phrase d'élève

"C'est moi qui devrais réveiller mon écriture mais c'est elle qui me réveille" Elise la philosophe de l'écriture

Kommentare


bottom of page