top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteursophieboens

Avec la période de Noël, voici des pliages qui participent bien à la batterie d'exercices proposés en graphothérapie.

Ces origamis permettent de :

  • muscler et assouplir les doigts,

  • travailler la géométrie et l'espace en 2D et 3D,

  • s'initier à la stratégie de copie en suivant la progession du pliage des modèles,

  • et surtout apporte de l'amusement et du plaisir.














  • Photo du rédacteursophieboens

Les grands tracés glissés (GTG) conçus par Juan de Ajuriaguerra, font parties des exercices donnés pendant l'accompagnement en graphothérapie.

Ils sont effectués sur une feuille de 40 x 50 cm environ avec des gros crayons qui glissent de 1 cm de diamètre. Le tracé se complexifie au fur et à mesure de la progression de l'accompagnement.

Mis en place dès le début de l'accompagnement, ils permettent d'observer et de reprendre la posture assise du scripteur. Ils contribuent à l'amélioration de la bonne tenue de l'outil scripteur, de la position de la main, du poignet et de l'avant-bras, avec la bonne position de la feuille.

Les GTG ont pour premier objectif de libérer le geste graphique, ils y apportent de la détente et de la souplesse au cours du mouvement.

Demandant un effort minime au scripteur, elle lui donne une impression de "réussite facile" (selon Hélène de Gobineau), ce qui l'aide à sortir de son échec lié à l'écriture.

Ils travaillent sur le ductus des oves et la forme des lettres, les liaisons inter-lettres des mots, la pression et la vitesse. Ils amènent au plaisir dans le geste graphique.

La plupart du temps, les élèves de mon cabinet énoncent avoir de la satisfaction en faisant cet exercice.


exemples de GTG

selon l'élève : un mouton

selon l'élève : une baleine

  • Photo du rédacteursophieboens

En quelques séances, voici la progression de l'écriture de Gabin en classe de CM1 :





bottom of page